Au pays de l’imaginaire.

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Recherche : cancer foudroyant du poumon

Vendredi 27 février 2009, une sale bete et vennue fair planer son ombre sur nos vie.. 27 avril, 2009

Classé dans : le cancer! sale bete!! — elfinoir @ 19:27

Que dire.. a pare  que j’ai besoin de crié ma coler ( qui n’arrangera rien! )
mon homme a un cancer du poumon foudroyant ( il étais fumeur »il l’est plus moi avec »)
qui a etais découvert depuis le 27 février 2009, si il part
je sais pas comment je réagirai , j’ai peur!
mes avant tout je me montre positive et je l’encourage a se battre ,
il va faire sa 3iem chimio dans 1 semaine, et j’ai peur( du comment il va encore encaisser cette chimio..)
et je me dit ( pleur en silence) et bat toi avec lui..
ce qui est choquant au début d’une telle découverte ces l’ignorance ( sa rend malade)
les questions qui reste sans réponses ( et les super médecin qui vous répondez évasivement )
ensuite vient les découvertes tout plus effrayante les unes que les autres,le poumon atteint ensuite le fois
et pour terminer les os  , et l’impuissence!!
petit a petit ont as découvert tous sa mon compagnon et moi ( a petite dose sadique) et pour nous soulager le médecin nous a dit  » le cerveau n’ai pas atteint voyez la super nouvelle  » ?
je vais donc pour mieu vous fair comprendre que d’arreter de fumer ces vitale!!
vous faire un copier coller de se qu’un cancer du poumon foudroyant peut faire
car moi je suis pas asser objective tellement la coler et le chagrin m’anime …

a j’oublié si la personne et seul face a son cancer question administratife ne compter surtout pas sur une assitante social!

  CANCER DU POUMON

Il existe deux types de cancers du poumon, ou plus exactement de cancers des Bronches : les cancers à petites cellules, les moins nombreux, et les cancers non à petites cellules.

C’est un cancer très fréquent, 28000 nouveaux cas par an dont 25000 pour les hommes du fait d’un plus grand tabagisme.

Le tabac est la cause principale des cancers du poumon :

il serait responsable de 85% d’entre eux. Tous les modes de consommation de tabac, cigarettes, pipe, cigares, cigarillos, narguilé… exposent à ce risque dont l’importance augmente plus avec la durée du tabagisme qu’avec son importance. Ainsi est-il plus dangereux de fumer 10 cigarettes par jour pendant 20 ans que 20 cigarettes par jour pendant 10 ans ! Et contrairement à une idée reçue, il n’y a pas de tabagisme à faible risque.
La fumée du tabac n’est pas seulement dangereuse pour le fumeur, elle l’est aussi pour son entourage qui inhale de la fumée ; on estime que ce tabagisme, dit passif, est responsable de 3 à 5 000 décès par an.

Un cancer du poumon se manifeste

par des signes peu spécifiques. Il peut s’agir d’une simple altération de l’état général (amaigrissement, fatigue), d’une toux, de crachats sanglants, de ganglions au niveau du cou, d’un essoufflement. Radiographie thoracique et scanner peuvent alors orienter le diagnostic mais c’est la fibroscopie bronchique qui est l’examen décisif en permettant de voir la tumeur et d’en prélever un fragment (biopsie) pour examen microscopique.

Le traitement du cancer du poumon

dépend de sa nature et de son degré d’extension. Mais si la guérison peut être envisagée dans certains cas de cancers non à petites cellules, situation qui n’est malheureusement pas la plus fréquente, ce sera grâce à la chirurgie permettant d’enlever la tumeur avec tout ou partie d’un poumon. Quand cette chirurgie n’est pas possible, en particulier quand la tumeur s’est propagée aux ganglions du cou, à la plèvre ou à distance (métastases osseuses par exemple), le traitement fera alors appel à la chimiothérapie et à la radiothérapie. Quant aux cancers à petites cellules, leur traitement repose surtout sur la chimiothérapie associée à la radiothérapie.

Prévention et dépistage :

les cancers du poumon ne peuvent être prévenus que par l’abstinence tabagique absolue et par l’évitement de certaines pollutions professionnelles. Quant au dépistage précoce, il n’est pas envisageable actuellement car même un scanner pulmonaire normal chez un gros fumeur ne permet pas d’exclure la survenue d’un cancer bronchique dans les mois suivants..

 

 

 

 
 

La Boite à Fées |
Histoire d'A...... |
zoublog : perles et bijoux ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | QUAD NEUF 44
| Nurserie du Premier Sourire
| La Jonchère, au coeur des M...